Send to a friend

  • strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.theme on line 271.
  • strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.theme on line 276.
  • strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.theme on line 277.
  • strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.theme on line 271.
  • strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.theme on line 276.
  • strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.theme on line 277.
  • warning: Parameter 1 to theme_send_form() expected to be a reference, value given in /home/eurojar/public_html/includes/theme.inc on line 617.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_display::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/plugins/views_plugin_display.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_display_block::options_submit() should be compatible with views_plugin_display::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/plugins/views_plugin_display_block.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field_broken::ui_name() should be compatible with views_handler::ui_name($short = false) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_field.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of content_handler_field::options() should be compatible with views_object::options() in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/cck/includes/views/handlers/content_handler_field.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort_broken::ui_name() should be compatible with views_handler::ui_name($short = false) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_sort.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter_broken::ui_name() should be compatible with views_handler::ui_name($short = false) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • warning: Creating default object from empty value in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.module on line 638.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_display_page::options_submit() should be compatible with views_plugin_display::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/plugins/views_plugin_display_page.inc on line 0.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
Euromed

%message %body

Développement de la formation professionnelle en Algérie

10/05/2010


Assistance aux mécanismes de formation et appui institutionnel sont en gros les deux composantes du programme européen de soutien à la formation professionnelle en Algérie. Le chantier est énorme, mais les attentes sont encore plus grandes.


Bassma Karrasha - Algérie, Eurojar

109 millions d’euros, dont 60 millions provenant de l’Union européenne et 49 autres versés par la partie algérienne: tel était en principe le budget consacré au financement du projet de développement de la formation professionnelle en Algérie. La contribution européenne est d’ailleurs la plus élevée que l’UE ait consacrée à ce secteur dans les pays de la Méditerranée. Cette initiative intervient dans le cadre des réformes lancées par l’Algérie et visant à améliorer ses services en matière de formation professionnelle. Néanmoins, face aux nombreuses contraintes rencontrées par ce programme ambitieux, l’aide de l’UE a été réduite en fin de compte à 45 millions d’euros, ramenant ainsi le budget global à 94 millions d’euros.

Assistance à la conception
Il faut dire que le gouvernement algérien accorde une grande importance à la formation professionnelle, dont les conséquences sont considérables sur le marché de l’emploi. L’Algérie a ainsi enregistré un progrès sans précédent en la matière, à même de concurrencer les pays européens, notamment en ce qui concerne le nombre de centres de formation, d’encadreurs et de formés. Mais toute la difficulté tient principalement à une gestion inappropriée du secteur. C’est pour cette raison que les effets de la formation professionnelle ne se font pas sentir autant qu’on l’espérait sur le marché de l’emploi et sur la dynamique économique dans le pays.

Mises en place dans le cadre de projets financés par l’UE, les réformes lancées par le gouvernement algérien visent ainsi à faire de la formation professionnelle un secteur à même de produire de nouvelles compétences au service des entreprises, et du marché de l’emploi.

Près de 80 entreprises du secteur public ont bénéficié d’un soutien à la modernisation de leur gestion de ressources humaines. Un budget de 1,4 million d’euros a été consacré à cette action. La méthodologie de travail adoptée a consisté en une intervention sur le terrain, auprès des entreprises, en vue d’analyser et de comprendre leurs besoins et de préconiser les actions du plan de formation. Quant aux salariés bénéficiaires, ils sont encadrés et accompagnés pendant deux ans. «Beaucoup de travail en profondeur», se réjouit Judad Belkassem, chef d'unité du «programme d'appui à la réforme de la formation professionelle en Algérie». L’action est entrée dans sa troisième année et pas moins de 4000 salariés devraient en bénéficier. Par ailleurs, une formation a été spécialement conçue pour les cadres moyens dans les entreprises. Les ingénieurs, par exemple, ont pu mettre à niveau leurs connaissances scientifiques et technologiques. Ce qui, à en croire les responsables du projet, devrait avoir un impact positif sur le travail des 80 000 salariés employés par les entreprises publiques concernées.

Appui institutionnel
Deuxième volet du projet: la création d’un Observatoire de l’emploi et de la formation professionnelle prévu par la loi d’orientation sur la formation professionnelle. Son rôle? Déceler et répertorier les besoins et attentes du marché de l’emploi en vue de faciliter la conception d’une politique nationale de formation, de définir les compétences requises sur le marché de l’emploi, en qualité et en quantité. Mis en route en 2001, cet observatoire doit donner un coup d’accélérateur aux autres instances concernées par la formation professionnelle, à savoir: l’Agence nationale de l’emploi en Algérie (ANEM) et le Centre d'études et de recherche sur les professions et les qualifications (CERPEQ), qui se définit comme étant un centre de compétence, d’expertise et de conseil dans le domaine des qualifications et du développement des ressources humaines.

Troisième volet: la réorganisation du Fonds national de développement de l’apprentissage et de la formation continue (FNAC). Il s’agit d’un organisme national à caractère spécifique, créé dans les années 90 et chargé de la gestion des ressources financières issues des taxes relatives à l’apprentissage et la formation continue. Celles-ci sont fixées à 1% des bénéfices des entreprises; elles sont ensuite redistribuées pour financer la formation. Sauf que depuis son établissement, le FNAC n’a eu qu’un effet limité, ce qui justifie aujourd’hui la volonté de mener une restructuration de ce fonds, afin de sensibiliser les entreprises à la formation professionnelle. L’INDEFOC, Institut national de développement de la formation continue, a aussi bénéficié d’une action de soutien visant à améliorer les méthodes et les contenus de la formation, ainsi que les techniques d’évaluation et de contrôle.

Dans ce contexte, trois actions majeures étaient initialement prévues: d’abord, la mise en place de sessions de formation qui s’adressent à 5000 formateurs (sur les 13 000 présents en Algérie) sous le titre «Renforcement des compétences des formateurs et modernisation de la gestion des ressources humaines»; ensuite la conception de nouvelles techniques de formation professionnelle; enfin, l’appui au développement de la formation dans certains secteurs pilotes pour lier la formation à la dynamique économique; mais un certain nombre d'obstacles administratifs n'ont pas permis d'atteindre tous les objectifs du projet initial notamment le volet concernant l'appui au secteur privé qui n'a pu être mis en œuvre. Pourtant, déplore Judad Belkassem, cette action serait d’une importance majeure et elle est vouée au succès à l’avenir, parce que l’Algérie est un pays doté d’un système solide de formation professionnelle, et il ne manque que les moyens et techniques appropriés pour optimiser son efficacité.

Consulter la fiche projet: Appui à la mise à niveau du système de formation professionnelle (Algérie)

 

 

 






Vos réactions
H.BOUSMAIL, Algérie | 04-07-2010, 18.17h

Il me semble que le mal est plus profond. Une évaluation sincère du système de formation professionnelle en Algérie donnerait des résultats très décevants.

Par ailleurs; il y a lieu d'inclure la formation professionnelle privée qui n 'est pas très encouragée, surtout dans les régions intérieures du pays. Trop de bureaucratie, de gestion médiocre, de manque de motivation des agents en charge de la formation professionnelle.

A l'image de tous les autres secteurs. Les déclarations publiques, verbales, ne suffisent pas. Il y'a lieu de se demander si l'Union européenne n'est pas en train  de gaspiller de l'argent pour rien. Peut être pour des raisons politiques.

DA, Algérie | 22-05-2010, 17.37h

C'est un projet important et ambitieux. L'UE lui a accorde le plus important des crédits accordes aux pays méditerranéens! Malheureusement, la gestion du projet cote algérien, a été lamentable surtout a son lancement! Par laxisme, les autorités concernées ont réagi tardivement et par la suite, la gestion n'a été que médiocre. Ce qui a amené la partie européenne a réviser le financement. Cela a fait que jusqu'a présent, aucun résultat tangible n'a été enregistre sur le terrain, comme apport concret dudit projet.