Les agriculteurs Libanais à l’heure de la pré-alerte

  • strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.theme on line 271.
  • strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.theme on line 276.
  • strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.theme on line 277.
  • strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.theme on line 271.
  • strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.theme on line 276.
  • strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.theme on line 277.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_display::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/plugins/views_plugin_display.inc on line 1707.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_display_block::options_submit() should be compatible with views_plugin_display::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/plugins/views_plugin_display_block.inc on line 184.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field_broken::ui_name() should be compatible with views_handler::ui_name($short = false) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_field.inc on line 590.
  • strict warning: Declaration of content_handler_field::options() should be compatible with views_object::options() in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/cck/includes/views/handlers/content_handler_field.inc on line 193.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort_broken::ui_name() should be compatible with views_handler::ui_name($short = false) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_sort.inc on line 82.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_filter.inc on line 584.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_filter.inc on line 584.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter_broken::ui_name() should be compatible with views_handler::ui_name($short = false) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_filter.inc on line 608.
  • warning: Creating default object from empty value in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.module on line 638.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_display_page::options_submit() should be compatible with views_plugin_display::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/plugins/views_plugin_display_page.inc on line 479.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field_user::init() should be compatible with views_handler_field::init(&$view, $options) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/modules/user/views_handler_field_user.inc on line 48.
  • strict warning: Declaration of views_handler_argument::init() should be compatible with views_handler::init(&$view, $options) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_argument.inc on line 735.
  • strict warning: Declaration of views_handler_argument_broken::ui_name() should be compatible with views_handler::ui_name($short = false) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_argument.inc on line 760.
  • strict warning: Declaration of send_views_handler_sort_date::options() should be compatible with views_object::options() in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/send/includes/send_views_handler_sort_date.inc on line 27.
  • strict warning: Declaration of views_handler_relationship_broken::ui_name() should be compatible with views_handler::ui_name($short = false) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_relationship.inc on line 149.
14/12/2009


Le Projet de développement agricole, financé par l’UE, a mis en place d’un système de pré-alerte des maladies et des insectes sur les terres cultivées, en collaboration avec l’Institut de recherche agronomique libanais.


Ghada Ezzat - Beyrouth, Eurojar

Fruits et légumes sont supposés être synonymes de régime alimentaire sain, bénéfique au corps, face à une tendance de plus en plus prononcée à consommer de la nourriture fast food. Mais, depuis quelques années, en parler suffit à semer la terreur dans les esprits des Libanais. Des études assurent que des résidus de pesticides ont été détectés dans la plupart des récoltes, sur l’ensemble du territoire libanais, en doses dépassant le seuil toléré par les normes internationales, en raison de l’utilisation anarchique de pesticides, de l’absence de sensibilisation et d’orientation agricole, et parfois de la recherche du profit rapide par l’agriculteur aux dépends de l’intérêt public. Cette contamination des récoltes aurait pour conséquence tragique, entre autres, l’apparition de tumeurs cancéreuses.

D’où le besoin d’améliorer la qualité de la production agricole, ce qui renforcerait la capacité d’exportation conformément aux normes internationales. Grâce au «Projet de développement agricole» (ADP), financé par l’Union européenne à hauteur de 8 millions d’euros, le dossier semble être sur la bonne voie, à travers la collaboration avec le ministère de l’Agriculture, l’Institut de recherche agronomique libanais (IRAL), les chambres de commerce, d’industrie et d’agriculture et les coopératives agricoles.

Le système de pré-alerte des maladies et des insectes constitue un volet important de ce projet. Il permet de récolter un grand nombre d’informations techniques, climatiques et de terrain pour alerter suffisamment tôt les agriculteurs. Il facilite ainsi les opérations de lutte par les moyens scientifiques adéquats. Les résultats des premiers tests et recherches ont été distribués aux producteurs de fruits et légumes. Une telle action aura pour résultat d’augmenter les revenus des agriculteurs, qui peuvent ainsi rester dans leur région rurale et vivre décemment de leur production.

La première étape de l’exécution du programme a débuté avec quarante coopératives agricoles. Une deuxième étape englobera l’ensemble des producteurs de fruits et de légumes, qu’ils fassent partie ou pas d’une coopérative.

Échanges d’expériences
Le responsable du programme du service de pré-alerte des maladies et des insectes, Michel Frem, qui occupe aussi le poste de directeur général et président du conseil d’administration de l’IRAL, explique que «le projet de pré-alerte, doté d’un budget de 1,8 million d’euros, a été exécuté avec IRAL, et a été clôturé fin 2008. Mais nous poursuivons ce projet avec notre propre budget, car il est devenu partie intégrante de notre structure et de notre travail de recherche et d’orientation. Un budget de 200 millions de livres libanaises lui est alloué chaque année.»

M. Frem cite les avantages du projet: «Nous avons lancé plusieurs adjudications afin d’acheter des spécimens scientifiques de maladies et d’insectes, ainsi que des pièges à insectes. Le but est de pouvoir obtenir des fruits et des légumes sans maladies, ni insectes, ni résidus de pesticides. Le projet permettra à l’IRAL de renforcer ses laboratoires et d’acquérir les équipements nécessaires. Le projet a fourni jusque-là un réseau de 40 stations de pré-alerte des maladies et des insectes, une orientation pour les producteurs, une formation pour les cadres scientifiques de l’Institut par des experts européens qui sont venus au Liban et ont partagé leur expérience, ou à travers des visites de formation de fonctionnaires de l’Institut en Europe».

Dès la fin 2010, toujours selon M. Frem, le projet devrait avoir un impact très positif sur les exportations: plus la production est propre et conforme aux normes européennes, plus les capacités d’exportation des agriculteurs sont fortes.

La coordinatrice administrative d’ADP à l’IRAL, Faten Raad, souligne que «le problème le plus important qu’affronte l’agriculture libanaise est la difficulté d’exporter vers l’Union européenne, où les normes sont plus strictes. Ces pays n’acceptent pas d’importer des produits non conformes à leurs normes. Au Liban, la plupart des agriculteurs ne sont pas bien orientés. Certains utilisent des pesticides en grande quantité afin d’augmenter leurs gains. Cela nuit aux récoltes. En effet, l’utilisation intempestive des pesticides tue les insectes bénéfiques qui préservent l’équilibre écologique. On retrouve ces pesticides dans la récolte finale, surtout lorsqu’elle se fait prématurément». Elle souligne que lorsque la qualité et la productivité s’amélioreront, le petit agriculteur n’aura plus besoin de médiateur pour exporter».

Des missions ambitieuses
Quant aux missions de l’IRAL dans le cadre du projet, elles se résument comme suit:
- La mise en place d’une section de «veille agricole et météorologique» au sein de l’Institut, avec pour siège le bureau principal à Tall el Amara dans la Bekaa, en plus des antennes dans les régions de Abdé, Fanar, Tyr, Kfarchakhna, Kfardan et Labaa.
- La prise en charge par chaque laboratoire régional de la récolte des informations concernant les maladies et épidémies. Des pièges à insectes sont mis en place. Les postes de recherche régionaux et les coopératives agricoles essayent de cerner les manifestations de toute maladie.
- La distribution de spécimens de maladies ou des photos digitales dans l’ensemble des sections. Les chercheurs ont la mission d’identifier les insectes et les maladies.

En fait, l’IRAL a joué un rôle central à travers la préparation de 15 kits techniques pour l’orientation des agriculteurs dans la gestion et la protection de leur production. Le but principal des kits techniques est de fournir les informations nécessaires à la production de fruits et de légumes en définissant les besoins écologiques de la récolte et les moyens de se protéger des maladies, ainsi que les opérations à effectuer après la plantation, jusqu’à arriver à la commercialisation, suivant un calendrier distribué aux agriculteurs. Le kit comprend aussi des outils pour la lutte contre les maladies, et les principes de protection chimique. Cela devrait permettre d’augmenter la prise de conscience et l’expérience chez les agriculteurs, de répondre aux besoins du marché local avec un produit de bonne qualité, d’assurer des revenus acceptables et d’améliorer la capacité d’exportation.

Les kits techniques concernent les productions suivantes: olive, pomme, pomme de terre, cerise, abricot, pêche, prune, laitue, agrumes, concombre, tomate, amande, raison, fraise, champignon, oignon et ail.

Dr. Elia Choueiri, responsable de la section de protection des plantes à l’IRAL et responsable de la section des maladies agricoles à l’ADP, explique: «Nous avons pu identifier les maladies les plus dangereuses grâce à ce projet. Nous avons pu de même découvrir de nouvelles maladies que nous ignorions jusque-là ainsi que les moyens d’y remédier». M. Choueiri met l’accent sur l’importance d’une lutte intégrée qui inclut les procédures de protection, depuis la préparation du sol, ce qui aide l’agriculteur à éviter que sa récolte ne soit atteinte.

Consulter la fiche projet: Développement agricole (Liban)






Vos réactions
saidi, Algérie | 25-03-2010, 13.41h

Grâce à la force de l’UNIFIL, qui mène un grand plan de déminage des zones frontalières, et qui assure une paix fragile entre les deux parties. On peut aujourd’hui parler d’agriculture libanaise, des terres fertiles et ressources d’eaux désertées pour une longue durée.