La visibilité de la PEV handicapée

  • strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.theme on line 271.
  • strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.theme on line 276.
  • strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.theme on line 277.
  • strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.theme on line 271.
  • strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.theme on line 276.
  • strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.theme on line 277.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_display::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/plugins/views_plugin_display.inc on line 1707.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_display_block::options_submit() should be compatible with views_plugin_display::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/plugins/views_plugin_display_block.inc on line 184.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field_broken::ui_name() should be compatible with views_handler::ui_name($short = false) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_field.inc on line 590.
  • strict warning: Declaration of content_handler_field::options() should be compatible with views_object::options() in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/cck/includes/views/handlers/content_handler_field.inc on line 193.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort_broken::ui_name() should be compatible with views_handler::ui_name($short = false) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_sort.inc on line 82.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_filter.inc on line 584.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_filter.inc on line 584.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter_broken::ui_name() should be compatible with views_handler::ui_name($short = false) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_filter.inc on line 608.
  • warning: Creating default object from empty value in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.module on line 638.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_display_page::options_submit() should be compatible with views_plugin_display::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/plugins/views_plugin_display_page.inc on line 479.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field_user::init() should be compatible with views_handler_field::init(&$view, $options) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/modules/user/views_handler_field_user.inc on line 48.
  • strict warning: Declaration of views_handler_argument::init() should be compatible with views_handler::init(&$view, $options) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_argument.inc on line 735.
  • strict warning: Declaration of views_handler_argument_broken::ui_name() should be compatible with views_handler::ui_name($short = false) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_argument.inc on line 760.
  • strict warning: Declaration of send_views_handler_sort_date::options() should be compatible with views_object::options() in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/send/includes/send_views_handler_sort_date.inc on line 27.
  • strict warning: Declaration of views_handler_relationship_broken::ui_name() should be compatible with views_handler::ui_name($short = false) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_relationship.inc on line 149.
26/10/2009


La politique européenne de voisinage est traitée d'une manière variée selon les pays de l'UE mais, pour la presse, elle manque dans tous les cas d'une approche de terrain.


Antoine Ajoury, L’Orient-Le Jour

On dit souvent que la Politique européenne de voisinage (PEV) a fait couler beaucoup d'encre. Si cela est peut-être vrai au sein des institutions européennes ou dans les administrations publiques des pays membres de l'UE, la presse européenne, elle, est beaucoup plus réticente à parler des relations qui lient l'Europe avec ses voisins, surtout avec les pays du sud de la Méditerranée.

«Les relations euro-méditerranéennes ne font pas l'objet d'un traitement uniforme dans la presse européenne. Elles sont évidemment beaucoup plus développées dans les pays européens du sud (France, Espagne, Italie, Portugal et Grèce) que dans les pays du nord et de l'est de l'Europe, dont l'attention se dirige vers d'autres problématiques et régions», affirme ainsi Florent Parmentier, chercheur au centre d'études européennes de Sciences-Po, à Paris. Lors d'un séminaire consacré aux journalistes euro-méditerranéens en 2006, Patrick Bèle, journaliste économique au quotidien français Le Figaro, estimait lui aussi que «le sujet est très peu discuté dans la presse européenne car il est beaucoup trop institutionnel».

Pour Sabine Verhest, journaliste au quotidien belge La Libre Belgique, l'état des lieux est plus nuancé. «La presse européenne est très diverse et la couverture espagnole de l'actualité euro-méditerranéenne est évidemment très différente de la couverture finlandaise. La presse belge pour sa part en parle peu, essentiellement en cas d'anniversaire (ex. les cinq ans du processus de Barcelone), en cas d'actualité à un échelon élevé (le sommet de lancement de l'Union pour la Méditerranée) ou d'actualité forte (les noyades de migrants en Méditerranée)», explique-t-elle.

L'opinion de Mario Margiocco, directeur adjoint du journal italien Il Sole-24 ore, confirme les remarques de sa collègue belge. Selon lui, «la PEV est régulièrement citée dans la presse de l'Italie, un pays méditerranéen, surtout si le sujet est économique, puisqu'il intéresse les entreprises italiennes».

Manque d'attrait
Le manque de visibilité de la PEV dans la presse de certains pays de l'UE est dû à plusieurs raisons. «Dans la presse belge, elle est peu visible pour une raison simple: la manière dont la Commission européenne la présente n'a rien d'attrayant, le processus est extraordinairement lent et les résultats n'ont jusqu'ici rien d'extraordinaire», explique Sabine Verhest. Selon Patrick Bèle, «la PEV peut être traitée dans la rubrique économique ou internationale. Or, le multilatéral est toujours difficile à placer». Le journaliste français estime que ce manque de visibilité «n'a pas pour cause un problème de source, mais un problème d'angle. On considère souvent que les accords conclus dans le cadre de la PEV ne sont pas des accords économiques, mais des accords d'aide au développement».

Pour sa part, M. Parmentier juge que «la PEV n'est sans doute pas très visible en dehors de quelques spécialistes parce que c'est un sujet de politique étrangère. En outre, le sigle même n'est pas très parlant. Les pays regroupés n'ont pour point commun que de se retrouver en dehors des frontières politiques de l'UE. En dehors de cela, si la Biélorussie et le Maroc présentent certaines similarités, il existe également de grandes différences. Les pays d'Europe centrale font leur possible pour séparer les «voisins européens» (Europe orientale) des «voisins de l'Europe» (les pays méditerranéens)».

Pour M. Parmentier comme pour le journaliste du Figaro, le caractère ambivalent des sujets traités dans le cadre de la politique européenne de voisinage a également un impact. «Même si la PEV a une dimension économique indéniable, c'est essentiellement dans les pages de politique étrangère que l'on retrouve les nouvelles la concernant», explique-t-il, ajoutant que «les articles concernent généralement les relations avec la Russie pour les pays de l'ancienne URSS et déplorent l'aide insuffisante de pays comme la Moldavie ou l'Ukraine. Pour la PEV envers les pays du Sud, ce sont davantage les questions de sécurité et d'immigration qui sont concernées».
 

43 millions d’euros
Dans le cadre de son Programme d'action annuel, la Commission européenne a consacré un budget de 43 millions d'euros pour le Liban. Cette aide fait partie de l'Instrument européen de politique de voisinage. Le Programme d'action annuel apporte un soutien au Liban dans différents domaines, notamment les droits de l'homme et la démocratie, l'éducation et le déminage. Il assure également un soutien continu pour la mise en application de l'agenda libanais de réforme, et approuvé par la communauté internationale au cours de la conférence des donateurs qui s'est tenue à Paris en janvier 2007.





Vos réactions
ouchane, Maroc | 04-04-2010, 21.27h

je ne sais pas comment certains internautes d'eurojar arrivent à dire qu'il y a un passé, une culture, un avenir,...........entre les deux rives de la méditerranée !!! Svp, ne mélanger pas les choses, la pev, la rive sud, les relations bilatérales ou unilatérales,.......ça, c'est de la politique, le reste, c’est tout autre chose!!! l'épreuve est là: regarder la turquie, ça fait des décennies qu'elle tente d'adhérer l'ue! jamais elle ne l'obtiendra!! quant à nous, amazigh, comme vous les arabes, nous sommes tous des comparses d'un long feuilleton intitulé: l'économie passe avant tout!!! Attention, cela ne veut pas dire que nous sommes contre cette politique, non, ils ont tout le droit de se défendre, mais, il ne faut pas mentir aussi!!

Mehdi, Maroc | 02-04-2010, 12.12h

Diplomatie, économie, culture... pour moi le pays ne ménage pas ses efforts pour tirer les bénéfices d’une position privilégiée sur les bords de la Méditerranée. En particulier dans ses relations avec l’Europe. Si le Maroc est bien installé sur la rive sud, en Afrique, ce n’est pas lui faire injure de prétendre que ses responsables lorgnent davantage le modèle de développement de leurs voisins du nord que les économies subsahariennes. Je prends l'exemple de l'espagne, les relations avec ce voisin sont au beau fixe, on ressort de vieux serpents de mer, à commencer par le tunnel sous le détroit de Gibraltar, là où Hercule faisait le grand écart… Un ouvrage qui consacrerait la politique de bon voisinage de l’Europe et permettrait de réaffirmer les origines méditerranéennes du royaume

abdel, Maroc | 22-03-2010, 13.01h

Les pays du sud de L'Europe s'intéressent à leurs voisins méditerranéens, ceci est justifié par le fait que ce sont leurs voisins, ils ont des passés, cultures, problèmes et projets presque communs, idem pour les Européens du nord qui s'intéressent aux balkans, aux pays de L'Europe centrale et à la Russie. Tous ces pays voisins de L'Europe subissent des transformations politiques, économiques, sociales... ces mutations sont douloureuses, dures et parfois explosives, comme le cas de la guerre du Balkan, L'Algérie, Darfour..... la communication, la sensibilisation et l'explication de cette politique européenne vers ces citoyens sont nécessaires, surtout envers les élites, les intellectuels, les décideurs, les journalistes, les associations, cet effort doit être pédagogique, non contextuels, il faut leur expliquer en clair et net que le bon voisinage est pour la prospérité, la démocratie, la liberté, la bonne gouvernance et l'écologie...

ouchane, Maroc | 09-03-2010, 15.27h

ça y est c'est fait, le traité de bon voisnage est signé entre le maroc et l'ue. c'est un partenariat avancé disent les deux parties, pour moi, non, c'est un partenariat en faveur des européens qui cherchent à démontrer aux autres qu'ils peuvent eux aussi compter sur l'ue pour un future meilleur. c'est donc un acte politique. je veux m'adresser à tout les internautes d'eurojar, ensuite aux spécialistes des relations entre l'ue et les pays de la rive sud, le maroc -mon cher pays- perdra beaucoup à cause de ce traité!!! au premier refus du maroc d'une simple demande ou un simple comportement lié à la question de l'integrité de notre pays, les européens vont s'acharner sur nous comme si nous étions leurs ennemis. je vous défie tous si vous arrivez à répondre à la question suivante: le sahara est marocain -documents à l'appui- les européens le savent mais ils ne peuvent pas le reconnaitre, ils ont en arrière plan les relations avec l'algérie -pétrole et gaz obligent. donc où sont les droits et la démocratie? Rien!

ouchane, Maroc | 04-03-2010, 12.26h

la visibilité de la pev est handicapée!!!!d'ou est venu ce handicape?est-il vrai que l'europe croit en ses voisins?est-il vrai que les européens nous veulent du bien?je ne crois pas!!prenons par exemple mon pays,il est lié à l'europe depuis des décénies;mais en vain!!!nous sommes toujours là ou nous étions à cause de l'embargot scientifique!!!tout les européens sont d'accord là dessus meme s'ils ne le disent pas,c'est ultra secret!!aucun pays de la rive sud ne pourra développer ses recherches scientifiques sans la participation des chercheurs européens,mais est-ce que ces chercheurs peuvent nous aider à devenir un pays constructeur,? non et non!!eux ils veulent qu'on reste un marché pour leurs produits!!!