La musique, une passerelle pour rapprocher les deux rives

  • strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.theme on line 271.
  • strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.theme on line 276.
  • strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.theme on line 277.
  • strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.theme on line 271.
  • strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.theme on line 276.
  • strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.theme on line 277.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_display::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/plugins/views_plugin_display.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_display_block::options_submit() should be compatible with views_plugin_display::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/plugins/views_plugin_display_block.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field_broken::ui_name() should be compatible with views_handler::ui_name($short = false) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_field.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of content_handler_field::options() should be compatible with views_object::options() in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/cck/includes/views/handlers/content_handler_field.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort_broken::ui_name() should be compatible with views_handler::ui_name($short = false) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_sort.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter_broken::ui_name() should be compatible with views_handler::ui_name($short = false) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • warning: Creating default object from empty value in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/date/date/date.module on line 638.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_display_page::options_submit() should be compatible with views_plugin_display::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/plugins/views_plugin_display_page.inc on line 0.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • : Function spliti() is deprecated in /home/eurojar/public_html/sites/all/themes/pev/views-view-table--partenaireslinks-view.tpl.php on line 31.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/views.module on line 838.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field_user::init() should be compatible with views_handler_field::init(&$view, $options) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/modules/user/views_handler_field_user.inc on line 48.
  • strict warning: Declaration of views_handler_argument::init() should be compatible with views_handler::init(&$view, $options) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_argument.inc on line 735.
  • strict warning: Declaration of views_handler_argument_broken::ui_name() should be compatible with views_handler::ui_name($short = false) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_argument.inc on line 760.
  • strict warning: Declaration of send_views_handler_sort_date::options() should be compatible with views_object::options() in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/send/includes/send_views_handler_sort_date.inc on line 27.
  • strict warning: Declaration of views_handler_relationship_broken::ui_name() should be compatible with views_handler::ui_name($short = false) in /home/eurojar/public_html/sites/all/modules/views1/handlers/views_handler_relationship.inc on line 149.
10/12/2009


Sous le patronage de l’Association de la renaissance artistique, et grâce à un financement de l’Union européenne, un concert de musique intitulé «Dialogue, de Cadmus à l’Europe» a été organisé le 19 novembre 2009 à l’Opéra de Damas. Une occasion pour mettre en relief la symbiose musicale entre l’Orient et l’Occident, porteuse d’un message de paix.


Nour Eddine Al Athar
- Damas, Eurojar

C’est un pari réussi pour le compositeur et musicien Hassan Taha et le chef de l'Orchestre symphonique national Missak Baghboudarian: les deux hommes, originaires de Syrie, ont réussi à créer une œuvre musicale baptisée «Dialogue de Qadmus à l'Europe», une symbiose porteuse d’un message de paix et d’ouverture à l’Autre.

C’est grâce à un soutien de la Commission européenne que cette œuvre a pu voir le jour. Dirigé par Missak Baghboudarian et composé de 6 musiciens européens et 18 autres syriens, le concert a été donné à l’Opéra de Damas, séduisant pendant plus d’une heure un large public d’amateurs et de professionnels.

Créé et mis en œuvre sur une période d’un an, le projet s’est doté d’un budget de près de 140 mille euros, dont 50 mille octroyés par la Commission européenne. Au cœur de l’œuvre, une légende tirée de la mythologie grecque racontant qu’Agénor avait une fille, Europe, qui fut enlevée par Zeus, fou amoureux d'elle. Agénor envoya alors ses fils, dont Cadmus, à la recherche de leur sœur, leur promettant l'exil s'ils revenaient sans elle. Perdant espoir de la retrouver, Cadmus se rendit à Delphes afin de rencontrer l'oracle pour qu'il lui dise où il fallait qu'il s'exile. Il décida de s’installer en Grèce ancienne, d’y construire sa cité, Thèbes, en honneur à sa femme Harmonie et d’enseigner la langue ugaritienne.

«Rechercher un bien perdu, transmettre les connaissances et contribuer au développement la pensée humaine: voilà en substance le message de cette œuvre musicale», explique Hassan Taha. Et d’ajouter: «je ne sais pas ce qui m’a poussé à revenir vers la légende de Cadmus, une légende qui a été source d’inspiration pour beaucoup. Peut-être, dirais-je, que j’étais certain qu’il s’agit d’une histoire à même de révéler que jadis le monde n’était pas régi par une séparation Orient/Occident, mais par une aspiration à une existence humaine unifiée allant vers l’avant. C’est cela ma perception actuelle de la musique.»

Symbiose musicale entre l’Orient et l’Occident
Le style musical: du cinéma pour l'oreille. Une musique de sons organisés évocatrice d'images, qui stimule l'imagination de l'auditeur. De façon à ce que chaque son éveille un souvenir ou symbolise une action particulière. Au bout du compte, l'auditeur invente son propre film.

L’œuvre est composée de deux parties: la première, instrumentale, qui consiste en une narration musicale de la légende. La deuxième est chantée par une chorale d’enfants. «Il s’agit d’une création syrienne», affirme Missak Baghboudarian, parce qu’elle relate une partie de l’histoire de la Syrie, à laquelle il faudrait revenir pour comprendre les caractéristiques de notre pays et parvenir à le situer par rapport à l’Europe, et vice versa, avec une notation musicale adaptée aux instruments musicaux arabes qui ont créé des scènes orchestrales ou en solo.» Dans un entretien, Missak Baghboudarian souligne que «les relations syro-européennes se situent aux niveaux culturel, musical, et humain. Mais malheureusement, pendant des siècles, nous avons considéré que tout ce qui était en provenance d’Occident n’était pas le bienvenu, y compris la musique.» Ce travail musical «tente de prouver le contraire et de montrer qu’il existe bien une relation entre la musique classique occidentale et la musique orientale. Parce qu’en musique, la séparation Occident/Orient n’a aucun sens. La musique est universelle, et la spécificité d’un pays réside dans son héritage culturel.»

D’après le chef de l'Orchestre symphonique national, «Dialogue de Qadmous à l'Europe» était une expérience pour amener l'instrument musical oriental au-delà de son utilisation populaire et le soumettre à la répartition et au solfège, propre à la musique classique orientale. Il s’agit, à travers la combinaison de rythmes orientaux et occidentaux, d’exprimer une modernisation musicale syrienne.» Missak Baghboudarian estime que «ce concert se distingue par un travail courageux de mélanger des instruments de musique occidentaux et orientaux, dans une tentative de s’ouvrir à la mythologie et de dévoiler notre identité à travers l’Autre.»

Les paroles des chansons de la Chorale des enfants sont basées sur une recherche effectuée autour de la relation qu’entretient l’enfant syrien avec l’Autre et sa volonté de dialoguer avec lui. Les textes, rédigés par le poète Tha’er Zazouaa, décrivent la légende de Cadmus et la quête entreprise à la recherche de sa sœur.

L’Association de la renaissance artistique et la compagnie «Taquouin» ont supervisé la mise en place de ce projet. Elles entendent organiser une tournée dans nombre de pays européens, comme l’Espagne, l’Autriche, la France et l’Allemagne. Wassim Kat, de la compagnie «Taquouin» estime que «ce travail, unique en son genre, mérite d’être porté devant un large public puisqu’il est porteur d’un message de paix et d’amour entre l’Orient et l’Occident.»






Vos réactions
HAMOUY Kamel, Algérie | 16-12-2009, 08.21h

La musique a fécondé l'histoire en particulier dans l'épanouissement de la période arabo-Andalouse, en Espagne, où l'islam était à son apogée dans la cohabitation avec les autres civilisations. Suite à la reconquête chrétienne, le Maghreb a hérité une musique judéo-arabe perpétuée à ce jour, importée par les juifs et arabes qui ont fui la "reconquista". Une telle passerelle qui a soudé l'histoire pourrait constituer un repère et un facteur favorisant pour fonder un espace culturel méditerranéen pluriel, varié et ouvert sur le monde.

Azza, Algérie | 14-12-2009, 10.08h

Nous nous voyons toujours différents jusqu'à ce que nous vivions une expérience d'altérité dans un cadre d'un contact interlinguistique ou interculturel. C'est justement là où nous nous rendions compte à quel point nous sommes liées par la similitude de notre condition humaine avant de l'être par le rapprochement géographique et ethnique. Données consolidées par des phénomènes d'échange donnant naissance à des modes d'expression culturelles quasiment identiques telles les formes musicales hybrides convergeant les genres autour du bassin méditerranéen au point de devenir indissociables. A titre d'illustration la musique andalouse qui est issue du croisement du chant chrétien ibérique avec la musique afro-berbère du Maghreb et la musique traditionnelle arabe transmise de Bagdad essentiellement par Ziryab, sans oublier la contribution des juifs sépharades. Ce genre existe encore dans plusieurs villes illustres chacune l'intégrant dans son contexte historique et culturel en y mettant un trait indigène et le peignant de couleurs locales.